Du neuf à la Collégiale

mai 15th, 2013 | Categories: News

Une nouvelle icône

 

En entrant dans la collégiale, le regard est immédiatement attiré par une nouvelle icône. Depuis Pâques, elle a trouvé sa place dans le chœur ; elle représente une Vierge à l’enfant : Marie, Mère de Dieu, tient son Fils Jésus.

 

L’icône n’est pas un portrait, encore moins une photo ; elle est « une fenêtre ouverte sur l’éternité », une invitation à la rencontre avec les personnages qui y sont représentés. « Ce que l’Evangile nous dit par la parole, l’icône nous l’annonce par des couleurs et nous le rend présent », nous disent les chrétiens d’Orient.

 

Cette nouvelle icône sera bénite le dimanche 19 mai (fête de la Pentecôte) au cours de la messe de 10h30, en présence du diacre Jacques BIHIN, peintre de cette icône.

 

Marie,

toi qui priais avec tes frères au Cénacle,

prie aussi pour nous aujourd’hui.

Conduis-nous à ton Fils Jésus,

apprends-nous à demander son Esprit

pour nous-mêmes

et pour tous ceux qui nous sont proches.

 

 

De nouvelles sonneries

 

Grâce à la mise en service d’un nouveau système, les 47 cloches du carillon rythment dorénavant le temps au cœur de Nivelles, chaque jour de 8h00 (8h30 le week-end) à 22h00. Voici les mélodies et sonneries qui ont été actuellement enregistrées (mais elles pourraient changer en cours d’année) :

–         à l’heure : Aclots toudi (marche composée en 1926 par Octave Grillaert pour l’inauguration du nouveau carillon), puis les coups de l’heure par le jacquemart ;

–         au 1er quart d’heure : antienne de ‘O Gertrudis’ (chant à sainte Gertrude) ;

–         à la demi-heure : Nivelles pour mi (composé par Ursmar Scohy), suivie d’un coup par le jacquemart ;

–         au 3ème quart d’heure : extrait d’un chant de La Roûse de Sinte Ernelle (pièce nivelloise du 19ème s.).

 

Le carillon est un instrument de musique qui non seulement rythme le temps et agrémente notre vie mais qui peut aussi prendre place dans les instruments dont parlent les psaumes pour chanter la gloire de Dieu.

Louez Dieu en sonnant du cor,

louez-le sur la harpe et la cithare ;

louez-le par les cordes et les flûtes,

louez-le par la danse et le tambour !

Louez le par les cymbales sonores,

louez-le par les cymbales triomphantes !

Et que tout être vivant

chante louange au Seigneur !

(psaume 150)

 

Vous ne pouvez pas laisser de commentaires.

Videos, Slideshows and Podcasts by Cincopa Wordpress Plugin